Language policy
Partners
Français
Back |  Partner Museums |  Other Partner Institutions |  Sponsors


 

Musée Dar Jamaï
Meknès, Morocco
About   |  Contact   |   View Objects   |   View Monuments
Présentation Historique

Le palais Jamai a été construit en 1882 par Mokhtar ben Larbi Jamai, grand vizir du sultan Moulay Hassan Ier, comme l’atteste une inscription dans la salle de réception. Les Français l’achètent en 1912 et en font successivement un hôpital, un tribunal militaire puis un “Service des arts indigènes” et, en 1920, un “Musée des arts indigènes” consacré aux artisanats de Meknès et de la région (Moyen Atlas et Pré-Rif). D’inspiration hispano-maghrébine dans son plan comme dans sa décoration, Dar Jamai a été conçu pour répondre aux besoins de la vie privée et de la vie publique.

Les salles d’exposition se parcourent comme suit:

Contenu muséographique

Au rez-de-chaussée, trois salles consacrées à la céramique de Fès et du Tafilalet, à la céramique de Meknès-Fès et aux bois peints et sculptés conduisent au patio central, sur lequel ouvrent deux pièces autrefois réservées aux femmes. Une de ces chambres est dévolue aux costumes et broderies, l’autre aux bijoux citadins et ruraux.

Le bain maure privé du vizir expose des objets de hammam tels que seaux en bois, petits récipients en cuivre jaune, gants de laine, etc.

La salle de ferronnerie ancienne abrite des panneaux garnis de clefs, cadenas, heurtoirs, lustres, serrures… et un complet attirail de forgeron.

La poterie rifaine, la poterie de Zarhoun et la dinanderie occupent les anciennes cuisines,tandis que pavillons et couloirs sont décorés de différents tapis miniature et manuscrits.

Enfin, la pièce réservée au textile expose deux métiers à tisser, des tentures et des couvertures.

Au premier étage, la salle de la mariée et la koubba où le vizir recevait ses hôtes de marque – une fastueuse coupole décorée de zelliges et de stucs – est couverte par un plafond de cèdre peint et sculpté.

Ce salon d’apparat, avec ses alcôves, est meublé dans la tradition makhzen: cuivres, tapis de Rabat, divans, soies brodées de Meknès, Rabat et Salé, velours brodés d’or, coussins en cuir, moustiquaires…

La dernière salle est réservée aux armes du Rif, du Souss et du Tafilalet.