Language policy
Partners
Français
Back |  Partner Museums |  Other Partner Institutions |  Sponsors


 

British Museum
London, United Kingdom
About   |  Contact   |   Logo   |   View Objects   |   Go to the Museum’s homepage
Fondé en 1753 par Acte du Parlement, le British Museum s’installait dès l’année suivante à Montagu House, une résidence aristocratique sur le site de l’actuel musée à Bloomsbury, Londres. La collection fondatrice fut cédée à la nation britannique par Sir Hans Sloane, un riche physicien et collectionneur, mort en 1753, contre paiement de 20 000 livres à ses deux filles. Outre la collection d’objets de Sloane et sa bibliothèque, le premier British Museum possédait quatre autres importantes collections de livres. C’est d’ailleurs à un bibliothécaire en chef qu’était confiée la direction des trois départements du musée: Livres imprimés (y compris la presse); Manuscrits (de même que monnaies et dessins) ; Productions naturelles et Productions artificielles, qui rassemblaient toutes sortes de pièces, de la sculpture aux échantillons minéraux, des momies aux spécimens zoologiques. En janvier 1759, le British Museum ouvrait ses portes au public.

Dans la mesure où l’Acte de 1753 incarnait les idées universalistes des Lumières, pour qui tous les arts et toutes les sciences formaient un seul et même vaste réseau de corrélations, la tâche du Musée était de faire progresser tous les champs du savoir pour les chercheurs et les “esprits curieux” – et pour le meilleur profit du grand public. En tant que dépositaire du savoir, le British Museum avait vocation à tout collectionner. Une telle position impliquait inévitablement un développement constant et la nécessité de bâtiments plus grands dans lesquels stocker des collections de plus en plus volumineuses. Entre 1823 et 1847, le bâtiment d’origine fut remplacé par quatre grandes ailes construites autour d’une cour centrale. La bibliothèque continua à s’accroître à un tel rythme qu’une nouvelle salle de lecture s’imposait. Les travaux commencèrent en 1854 par la construction, dans la cour centrale, de la nouvelle Salle de lecture ronde à coupole.

Dans les années 1860, le besoin d’un nouveau bâtiment capable d’héberger les collections d’histoire naturelle en plein développement était reconnu, et en 1881 le nouveau Muséum d’histoire naturelle ouvrait au public. En 1973, la British Library et le British Museum étaient séparés administrativement, et dans les années 1990, les travaux d’un nouvel édifice pour la bibliothèque furent entrepris. La nouvelle British Library ouvrit en 1999, laissant au British Museum l’opportunité de s’agrandir et de se moderniser. En 2000, le British Museum ouvrait la Great Court, conçue comme une piazza ensoleillée au centre du bâtiment, mais dotée d’équipements modernes tels que des salles de conférence, des restaurants, une cafétéria pour les scolaires et des boutiques.

La collection initiale du musée, qui comptait quelques objets islamiques, s’enrichit considérablement au cours des XIXe et XXe siècles par des achats, des dons et des legs. Avec le Victoria and Albert Museum, le British Museum abrite la plus importante collection de céramiques d’Iznik au monde. Les objets médiévaux en métal incrusté, les collections archéologiques, les œuvres sur papier et sur verre émaillé constituent d’autres ensembles de grande valeur. La collection, avec les pièces archéologiques, compte environ 40 000 objets.