Nom de l’Objet:

Fragment d’un tiraz

Localisation:

Monastir, Tunisie

Musée conservant l’objet:

Musée du Ribat

Date de l’objet:

Dernier quart du IVe-premier tiers du Ve siècle de l’Hégire (dernier quart du Xe-premier tiers du XIe siècle J.-C.)

N° d’inventaire Musée:

T 001

Dimensions:

Oblong, 55 x 24 cm

Période / Dynastie

Fatimide

Provenance:

Égypte.

Description:

Ce fragment de tissu en lin de couleur beige est décoré de deux bandes horizontales et superposées comportant une écriture calligraphiée et tissée en soie de couleur verte. L'inscription est en coufique angulaire, les hampes des lettres sont biseautées. Aucune des deux lignes n'est complète ; le début et la fin manquent. Malgré le mauvais état du fragment, on peut lire au niveau de la première ligne : “[Bénédiction] de Dieu sur Mohamed le sceau des prophètes ainsi que sur ses ancêtres les bons et les pieux.” Sur la deuxième ligne, il est écrit : “[Il n'y a point d'autre divinité] que Dieu dans son unité et que la bénédiction soit faite sur Mohamed le sceau des prophètes.” Le tiraz a été exécuté selon la technique de la tapisserie qui a été utilisée dans l'industrie textile égyptienne jusqu'à la fin de la dynastie fatimide. Au vu de sa texture, cette toile doit probablement provenir d'un turban ayant appartenu à un calife fatimide. Il semble qu'elle ait été confectionnée dans les ateliers privés (tiraz al-khassa) réservés au calife et aux dignitaires du régime, contrairement aux ateliers populaires (tiraz al-amma). Elle fut sans doute exécutée dans des ateliers du delta du Nil spécialisés dans le travail du lin, à l'exemple d'Alexandrie, Damiette, Tinnis ou Dabiq.

View Short Description

Fragment de tissu en lin de couleur beige, ce tiraz a été travaillé selon la technique de tapisserie utilisée par l'industrie textile égyptienne à l'époque fatimide. La texture du tiraz laisse supposer qu'il a été confectionné dans les ateliers réservés au calife et auix hauts dignitaires du régime.

Comment date et origine ont été établies:

Le formulaire de l'inscription du tiraz qui se réfère à la famille des prophètes ainsi qu'à ses ancêtres, les bons et les pieux, atteste qu'il appartient à un calife fatimide d'égypte. L'absence de décoration exubérante associant motifs floraux, géométriques et animaliers semble plaider en faveur d'une datation du dernier quart du IVe-premier tiers du Ve siècle de l'Hégire (dernier quart du Xe-premier tiers du XIe siècle J.-C.).

Mode d’acquisition par le musée:

Le tiraz a été acheté, en 1958, chez un antiquaire égyptien par feu H. H. Abdelwahab, ancien directeur de l'Institut national d'art et d'archéologie, qui en a fait don au musée du Ribat de Monastir.

Mode d’établissement de la provenance:

Les techniques de tissage et l'appartenance du tiraz à un calife fatimide plaident en faveur d'une production d'origine égyptienne.

Citation de cette page web:

Mourad Rammah "Fragment d’un tiraz" dans Discover Islamic Art. Museum With No Frontiers, 2017. http://www.discoverislamicart.org/database_item.php?id=object;ISL;tn;Mus01_B;50;fr

Fiche rédigée par: Mourad RammahMourad Rammah

Né en 1953 à Kairouan, docteur en archéologie islamique, Mourad Rammah est le conservateur de la médina de Kairouan. Lauréat du prix Agha Khan d'architecture, il publie divers articles sur l'histoire de l'archéologie médiévale islamique en Tunisie et participe à différentes expositions sur l'architecture islamique. De 1982 à 1994, il est en charge du département de muséographie du Centre des arts et des civilisations islamiques. Mourad Rammah est également directeur du Centre des manuscrits de Kairouan.

Édition: Margot Cortez

N° de travail MWNF : TN 78

RELATED CONTENT

Related monuments

 Artistic Introduction

 Timeline for this item

Islamic Dynasties / Period

Fatimides


On display in

MWNF Galleries

Calligraphy Textiles

Download

As PDF (including images) As Word (text only)