Nom de l’Objet:

Cuve à ablutions

Localisation:

Marrakech, Maroc

Musée conservant l’objet:

Musée Dar Si Saïd

Date de l’objet:

381-398 de l'Hégire / 991-1008 J.-C. (Abdalmalek étant hijab)

Matériau(x) / Technique(s):

Marbre blanc sculpté.

Dimensions:

L. 155 cm, l. 82 cm, H. 70 cm, P. 50 cm, ép. des côtés 10 cm, ép. du fond 20 cm

Période / Dynastie

Califat omeyyade de Cordoue, règne de Hicham II (366–399 H / 976–1009 J.-C.)

Atelier / Mouvement:

Atelier de Madinat al-Zahra, Cordoue.

Provenance:

Cordoue.

Description:

Cette cuve parallélépipédique creusée de simples cannelures à l'intérieur, sur les petits côtés et les angles, était richement ornée à l'extérieur : seuls, deux côtés ont conservé la quasi-totalité de leurs décors. Le décor de la face ornée, dont l'inscription a été martelée, est réparti sur deux registres. Le premier à partir du bas est composé d'une large frise de rinceaux rainurés, ponctués de bourgeons et de rosaces et portant d'amples palmes nervées, simples à calice et doubles à digitations d'acanthes et œilletons. Le second comprend un bandeau en relief meublé par deux entrelacs rainurés et entrecroisés, l'un curviligne, l'autre rectiligne, enserrant des fleurons et des palmes nervurées ; il est encadré par une bordure en retrait formée d'un entrelacs végétal souligné de palmettes stylisées en forme d'étoiles à six branches.

Le petit côté est occupé par deux scènes animalières identiques, sculptées sur deux panneaux verticaux séparés par un espace vide : sur chaque panneau apparaît un aigle à la queue éployée, supportant deux quadrupèdes sur ses ailes, et deux gazelles suspendues à ses serres ; deux bouquetins ailés s'affrontant, de part et d'autre d'un fleuron, terminent la scène du registre inférieur.

L'ornementation des deux autres côtés a été en grande partie martelée. Il n'en reste que les textes en caractères coufiques sculptés en relief sur les rebords et le décor du ruban d'encadrement de la grande face, composé d'une frise d'oiseaux aquatiques alternés de poissons sur fond végétal.

Les éléments subsistant de l'inscription qui couronnait tout le rebord de la cuve mentionnent le dernier chiffre de la date hégirienne (300) et le nom du commanditaire, Abdelmalek, hajib (chambellan) de Hicham II.

Cette belle œuvre califale qui, par sa facture et ses scènes animalières, rappelle la cuve d'al-Mansour semble sortir du même atelier de marbriers de Madinat al-Zahira à Cordoue.

View Short Description

Cette cuve est l'œuvre d'un atelier de marbriers de Madinat al-Zahira de Cordoue, la cité princière construite par al-Mansour. Elle a été transportée à Marrakech par Ali ben Youssef pour être placée dans la salle d'ablutions de sa Grande Mosquée.

Comment date et origine ont été établies:

1. – L'inscription, en partie détruite, sculptée sur le rebord supérieur de la cuve mentionne que “[l'an] trois cent, au nom de Dieu ! Bénédiction de Dieu. Victoire et assistance divine au Hajib [suivi de ses qualificatifs] Abou Marouan Abdelmalek ibn Abi Amir (…), ceci fait partie de ce qu'il a fait faire (…)”. 2. – L'histoire nous apprend que Abdelmalek fut nommé hajib de Hicham II entre 381 et 398 (991-1008) par son père al-Mansour.

Mode d’acquisition par le musée:

Propriété de l'état provenant d'un monument historique.

Mode d’établissement de la provenance:

Bien qu'ayant été découverte à la madrasa Ben Youssef de Marrakech, qui date de l'époque saadienne (Xe/XVIe siècle), le nom du commanditaire et l'étude comparative avec la cuve d'al-Mansour du Musée archéologique national de Madrid permettent de penser que cette cuve provient de Madinat al-Zahira à Cordoue.

Bibliographie sélective:

Deverdun, G., Marrakech des origines à 1912, Rabat, 1959.

Deverdun, G., Inscriptions arabes de Marrakech, Rabat,1956.

Galloti, J., “Sur une cuve de marbre datant du Khalifat de Cordoue”, Hespéris, III, fasc. 3, Rabat, 1923, pp. 363-391.

Pigeon, G., Manuel d'art musulman, t. I, Paris, 1927.

Lévy-Provençal, é., Histoire de l'Espagne musulmane, t. III, Paris, 1953.

Citation de cette page web:

Naima El Khatib-Boujibar "Cuve à ablutions" dans Discover Islamic Art. Museum With No Frontiers, 2017. http://www.discoverislamicart.org/database_item.php?id=object;ISL;ma;Mus01_D;5;fr

Fiche rédigée par: Naima El Khatib-BoujibarNaima El Khatib-Boujibar

Archéologue et historienne de l'art, titulaire d'une licence en lettres (française), N. Elkhatib-Boujibar a également étudié l'archéologie et l'histoire de l'art à l'Institut d'art et d'archéologie de Paris, l'art islamique et la muséologie à l'École du Louvre (Paris), et suivi des cours à l'Institut d'ethnographie de l'Université de Neuchâtel (Suisse). Elle a occupé plusieurs postes de responsabilité, parmi lesquels directrice des Musées et de l'Archéologie, inspectrice générale des Musées et de l'Archéologie, déléguée régionale du ministère de la Culture.
Elle a dirigé un chantier de fouille durant 20 ans et enseigné à l'Institut national marocain des sciences de l'archéologie et du patrimoine (INSAP). Elle a organisé différentes expositions sur le patrimoine marocain, au Maroc comme à l'étranger, et animé des cycles de conférence, dont celui sur l'art islamique à la “Villa des Arts” à Casablanca.
N. El Khatib-Boujibar a publié différents articles sur le patrimoine archéologique, artistique et architectural marocain, mais aussi sur d'autres sites islamiques et sur les arts mobiliers. Elle a également participé à la rédaction du catalogue Musée Sans Frontières Le Maroc andalou, à la rencontre d'un art de vivre.

Édition: Margot Cortez

N° de travail MWNF : MO 07

RELATED CONTENT

Related monuments

 Artistic Introduction

 Timeline for this item

Islamic Dynasties / Period

Omeyyades d’Espagne


On display in

Discover Islamic Art Exhibition(s)

Water | Water Usage: Drinking and Washing

MWNF Galleries

Religious life Sculptures

Download

As PDF (including images) As Word (text only)