Nom de l’Objet:

Chaire à prêcher (minbar)

Localisation:

Alger, Algérie

Musée conservant l’objet:

Musée national des antiquités et des arts islamiques

About Musée national des antiquités et des arts islamiques, Alger

Date de l’objet:

490 H / 1097 J.-C.

Artiste(s) / Artisan(s)

“Muhammad”.

N° d’inventaire Musée:

II.B.333

Matériau(x) / Technique(s):

Bois assemblé par tenons et mortaises, sculpté en bas relief et marqueterie.

Dimensions:

H. 230 cm, L. 264 cm, l. 73 cm

Période / Dynastie

Almoravide

Description:

Ce minbar (chaire à prêcher) comporte sept marches retenues par deux joues latérales de forme pentagonale, décorées de panneaux assemblés par tenons et mortaises en forme de triangles, de carrés et de trapèzes. Au seuil de l'escalier se dresse un arceau en fer à cheval brisé reposant sur deux montants ornés d'un décor végétal. Cette structure est reliée aux joues par deux arceaux latéraux de même hauteur reposant eux-mêmes sur deux montants reliés à la partie supérieure des joues par une rampe. La partie supérieure de cette entrée est ornée de bobéchons.

Les panneaux sont sculptés en bas-reliefs garnis d'un décor floral ou géométrique ; l'arceau frontal porte un décor floral et, épousant la forme de l'arceau, une inscription coufique qui se traduit comme suit : montant vertical droit, “Au nom d'Allah, le Bienfaiteur Miséricordieux. Cette chaire a été achevée” ; traverse : “Le premier du mois de radjab” ; montant vertical gauche, “de l'an 490 [1097 J.-C.]. œuvre de Muhammad”.

View Short Description

Cette chaire à prêcher à sept marches flanquées de panneaux latéraux porte des motifs décoratifs géométriques ou floraux et une inscription coufique datant l'objet et citant le nom de l'artisan. Le seuil est surmonté d'un arceau en forme de fer à cheval brisé.

Comment date et origine ont été établies:

L'inscription qui figure en caractères coufiques sur l'arc précédant les marches du minbar porte la date de 490 (1097 J.-C.).

Mode d’acquisition par le musée:

Don du ministère des Affaires religieuses ; décision ministérielle, en 1998, de confier le minbar au Musée national des antiquités et des arts islamiques.

Mode d’établissement de la provenance:

Le minbar était utilisé dans la Grande Mosquée d'Alger.

Bibliographie sélective:

Bourouiba, R., L'art religieux musulman en Algérie, Alger, 1973.
Bourouiba, R., Les inscriptions commémoratives des mosquées d'Algérie, Alger, 1984.
Marçais, G., “Note sur la chaire à prêcher de la Grande Mosquée d'Alger”, Hespéris, 1926, pp. 419-422.
Marçais, G., L'architecture musulmane d'Occident, Paris, 1954.
Marçais, G., Manuel d'art musulman, Paris, 1927.

Citation de cette page web:

Leila Merabet "Chaire à prêcher (minbar)" dans Discover Islamic Art. Museum With No Frontiers, 2017. http://www.discoverislamicart.org/database_item.php?id=object;ISL;dz;Mus01;6;fr

Fiche rédigée par: Leila MerabetLeila Merabet

Titulaire d'un magister en archéologie islamique (spécialité épigraphie arabe), conservateur du patrimoine archéologique et historique, Leila Merabet est chef du service Conservation et Valorisation (section islamique) au Musée national des antiquités. Elle a publié de nombreux articles dans les Annales du Musée national des antiquités.

Édition: Margot Cortez

N° de travail MWNF : AL 09

RELATED CONTENT

Related monuments

 Artistic Introduction

 Timeline for this item

Islamic Dynasties / Period

Almoravides


On display in

Discover Islamic Art Exhibition(s)

The Muslim West | Mosques: A Place for Prayer

Download

As PDF (including images) As Word (text only)