Nom de l’Objet:

Astrolabe

Localisation:

Constantine, Algérie

Musée conservant l’objet:

Musée national de Cirta

About Musée national de Cirta, Constantine

Date de l’objet:

XIe-XIIe siècle de l’Hégire (XVIIe-XVIIIe siècle J.-C.)

N° d’inventaire Musée:

4Tth Ast 58

Matériau(x) / Technique(s):

Cuivre jaune découpé, gravé et repercé.

Dimensions:

Ø 13,5 cm

Provenance:

Marrakech ou Fès, Maroc.

Description:

Cet astrolabe comporte à l'avers six plaques avec douze indications de lieu. Six toponymes seulement sont nommément désignés : Fès, Marrakech, Tripoli, l'égypte, et les villes saintes de La Mecque et de Médine. Surmontant l'ensemble, une plaque ajourée est équipée d'aiguilles recourbées qui renvoient à vingt-six étoiles. Les lettres arabes représentent en général des chiffres alphabétiques en caractères de style coufique grêle “astronomique”, ainsi dénommé car, bien qu'ayant disparu dès le XIIe siècle H (XVIIIe siècle J.-C.), le style coufique est resté en vigueur sur les instruments astronomiques. Ces chiffres sont répartis selon un ordre maghrébin.

Le revers porte une réglette pivotante munie de deux plaques trouées.

La bordure du dos est divisée en deux quadrants suivis du cercle du zodiaque, puis du calendrier maghrébin, selon l'ordre chrétien, une autre caractéristique de l'astrolabe de l'Occident musulman. Il faut préciser que le calendrier musulman était uniquement lunaire ; le fait que cet astrolabe soit doté d'un calendrier chrétien montre que, pour certaines périodes, les données étaient calculées en correspondance avec le mois solaire et le mois lunaire.

Cet exemplaire est conservé dans une pochette en tissage ocre jaune à bordure noire. Ce genre d'astrolabe était très répandu en Afrique du Nord aux XIe et XIIe siècles H (XVIIe et XVIIIe siècles J.-C.). Plusieurs portent des signatures. Le Maroc était un des principaux centres de fabrication.

View Short Description

Astrolabe portant à l'avers six plaques avec indications de lieux. Une plaque ajourée équipée d'aiguilles comporte des chiffres alphabétiques coufiques répartis selon l'ordre maghrébin. Sur le revers se trouvent une réglette pivotante, deux cadrans et le zodiaque, caractéristique, établi selon l'ordre chrétien.

Comment date et origine ont été établies:

Comparaison avec des instruments similaires datés.

Mode d’établissement de la provenance:

Les caractères coufiques grêles maghrébins, le calendrier chrétien ainsi que les valeurs des chiffres alphabétiques désignent un astrolabe marocain ; d'autre part, deux noms de villes marocaines sont inscrits sur deux tympans ; l'instrument vient donc probablement de Fès ou de Marrakech.

Bibliographie sélective:

Hartner, W., « Asturlãb », Encyclopédie de l'islam, t. 1, pp. 744-749.

Citation de cette page web:

Houria Cherid "Astrolabe" dans Discover Islamic Art. Museum With No Frontiers, 2017. http://www.discoverislamicart.org/database_item.php?id=object;ISL;dz;Mus01;10;fr

Fiche rédigée par: Houria CheridHouria Cherid

Titulaire d'un magister en archéologie islamique (1992), enseignante à l'Institut d'archéologie de l'université d'Alger de 1992 à 1999, conservateur du patrimoine archéologique et historique au Musée national des antiquités de 1994 à 2002, puis conservateur en chef à partir de 2002, Houria Cherid est chef du service Labo-photo, département Animation et Documentation au Musée national des antiquités. Elle a publié de nombreux articles dans les Annales du Musée national des antiquités et prépare actuellement un doctorat en archéologie islamique.

Édition: Margot Cortez

N° de travail MWNF : AL 14

RELATED CONTENT

 Artistic Introduction

 Timeline for this item

Islamic Dynasties / Period

Alaouites


On display in

MWNF Galleries

Scientific objects

Download

As PDF (including images) As Word (text only)