Photographie: Muhammad al-RoumiPhotographie: Muhammad al-RoumiPhotographie: Muhammad al-RoumiPhotographie: Muhammad al-RoumiPhotographie: Muhammad al-RoumiPhotographie: Muhammad al-RoumiPhotographie: Muhammad al-RoumiPhotographie: Muhammad al-RoumiPhotographie: Muhammad al-RoumiPhotographie: Muhammad al-RoumiPhotographie: Muhammad al-RoumiPhotographie: Muhammad al-RoumiPhotographie: Muhammad al-RoumiPhotographie: Muhammad al-RoumiPhotographie: Muhammad al-RoumiPhotographie: Muhammad al-Roumi


Nom du Monument:

Citadelle d'Alep

Localisation:

Alep, Syrie

Date du Monument:

VIe-VIIe siècle de l'Hégire (XIIe-XIIIe siècle J.-C.)

Architecte(s) / maître(s) d’œuvre:

De nombreux architectes, maçons et artisans ont pris part à cette construction. L'implication du maître architecte Thabit bin Chaqwayq sous le règne de Nour al-Din est documentée par des sources historiques. Ingénieur en chef, il fut tué lors de l'effondrement du bloc supérieur de l'entrée en 600 H / 1204 J.-C.

Période / Dynastie

Périodes zenguide, ayyoubide et mamelouke

Commanditaire(s):

Nour al-Din Mahmoud bin Zangi (m. 569 H / 1174 J.-C.) ; al-Malik al-Dahir Ghazi (m. 613 H / 1216 J.-C.) ; al-Malik al-Aziz Muhammad (m. 634 H / 1236 J.-C.).

Description:

La citadelle d'Alep est un chef-d'œuvre de l'architecture militaire islamique du Moyen Âge. Sa massive forme ovoïde et ses impressionnantes défenses délimitent une zone de sept hectares environ. La colline sur laquelle elle a été édifiée était dès longtemps utilisée comme défense (vestiges d'un temple hittite du premier millénaire av. J.-C.). Les premiers travaux d'édification débutèrent sous le prince hamdanide Sayf al-Dawla au IVe siècle H (Xe siècle J.-C.) et l'importance stratégique de la construction se confirma avec le début des croisades.
Alors que Nour al-Din régnait sur Alep au début du VIe siècle H (XIIe siècle J.-C.), il restructura et reconstruisit les installations intérieures très fragmentées et fortifia les restes de l'ancienne place forte. Ces travaux comprenaient la construction de Maqam Ibrahim, important tombeau associé au prophète Abraham. Cependant, la plus grande partie des éléments subsistants datent de la période du fils de Saladin, al-Malik al-Dahir Ghazi, qui régna de 582 à 613 H / 1186-1216 J.-C. Il fit creuser des douves plus profondes de 22 m de large, le superbe pont, des glacis de pierre imprenables, agrandir les tours (ou burg) et édifier la remarquable porte d'entrée qui devait être un piège pour tout ennemi tentant d'approcher. À la différence de Damas, Alep était plus exposée aux attaques franques parties d'Édesse et de la côte occidentale ou de celles des membres de la secte ismaélienne chiite des "Assassins".
Al-Dahir reconstruisit un grand nombre d'établissements civils et religieux dus à Nour al-Din, dont la Grande Mosquée aux belles proportions et le bâtiment administratif de Dar al-'Adl (maison de justice) face à la citadelle, entre lesquels certains chercheurs ont avancé l'existence d'un tunnel de liaison. Mais surtout, il fit édifier le complexe du palais royal et des bains à l'intérieur des murailles de la citadelle, ce qui représentait une nouvelle étape pour l'architecture islamique. Les résidences palatiales n'étaient généralement pas édifiées dans des forteresses, mais les problèmes de sécurité de l'époque conduisirent ici à cette solution. Le palais fut rénové par al-Aziz Muhammad en 627 H / 1230 J.-C. puis en très grande partie démoli par les Mongols.
Les réalisations d'Al-Malik al-Dahir transformèrent radicalement l'échelle et les ambitions de la citadelle et de ses environs, et lui donnèrent l'aspect impressionnant qu'elle a conservé jusqu'à aujourd'hui. Des éléments de décor subsistent, en particulier autour des portes d'entrée. Deux des plus célèbres sont la porte du Lion et la porte du Serpent, chacune décorée de sculptures figuratives en haut relief. Les lions utilisés depuis longtemps comme emblèmes du pouvoir et de la royauté représentent ici des gardiens du trône. Les serpents et les dragons qui se mordent eux-mêmes marquent les limites d'une zone protégée et contrôlée.
Des parties de la citadelle, en particulier le bloc de l'entrée et le pont, subirent des rénovations au cours de la période mamelouke au VIIe siècle H (XIVe siècle J.-C.), comme en témoignent leurs éléments décoratifs plus flamboyants.

View Short Description

Ce chef-d'œuvre de la fortification médiévale symbolise Alep depuis le VIe s. H (XIIe s. J.-C.). Son entrée est particulièrement impressionnante. Reliant la citadelle à la ville par une rampe majestueuse, l'ouvrage comprend deux tours massives derrière lesquelles s'ouvre un corridor en forme de U qui aurait obligé les assaillants à changer six fois de direction en s'exposant aux projectiles et liquides enflammés lancés depuis des orifices ménagés dans les voûtes. La plus grande partie de la citadelle, aussi bien les bâtiments militaires que palatiaux et religieux, date de l'Ayyoubide al-Malik al-Dahir Ghazi (m. 613/1216).

Mode de datation:

Diverses inscriptions et sources historiques ont conservé une chronologie précise des diverses étapes de la construction et de l'évolution de la citadelle.

Bibliographie sélective:

Allen, T., “Ayyubid Architecture”, Occidental (publication électronique, 7e édition), 2003.
Ettinghausen, R., Grabar, O. et Jenkins-Madina, M., Islamic Art and Architecture 650-1250, New Haven, 2001.
Herzfeld, E., Matériaux pour un Corpus Inscriptionum Arabicarum: Syrie du Nord, Deuxième partie, Inscriptions et monuments d'Alep, 3 vol., Le Caire, 1954-1956, p. 12.
Burns, R., Monuments of Syria: An Historical Guide, Londres-New York, 1999.
Tabbaa, Y., Constructions of Piety and Power in Medieval Aleppo, Pennsylvanie, 1997.
Qujjeh, M., "Al-'Amara fi 'ahd Sayf al-Daoula al-Hamadani [L'architecture à l'époque de Sayf al-Din al-Hamadani]", Al-Ma'rifa 2006, numéro 508, pp. 280-284.
Ibn Shaddad, Izz al-Din (m. 1285), Al-A'laq al-Khateera fi dhikr Oumara al-Cham w al-Djazira [Au cœur des noms de souverains de la Grande Syrie et d'al-Djazira], Damas, 1953.

Citation de cette page web:

Abd al-Razzaq Moaz, Zena Takieddine, Samer Abd al-Ghafour "Citadelle d'Alep" dans Discover Islamic Art. Museum With No Frontiers, 2017. 2017. http://www.discoverislamicart.org/database_item.php?id=monument;isl;sy;mon01;1;fr

Fiche rédigée par: Abd Al-Razzaq MoazAbd al-Razzaq Moaz

Abd al-Razzaq Moaz is Deputy Minister of Culture, in charge of Cultural Heritage and Head of EU projects, at the Ministry of Culture, Syria. He was born in Damascus in 1962. He received his BA in History at the University of Damascus in 1985, a DEA in Archaeology from the University of Provence, Aix-en-Provence in 1987, and his Doctorate in Archaeology from the same university in 1991. He was a Scholar at the Institut Francais d'Etudes Arabes de Damas, Damascus, 1991–3 and was a Visiting Scholar at the Aga Khan Progam for Islamic Architecture, Harvard University and MIT, USA in 1993/4, at Granada University, Spain in 1994, at Harvard University (Fulbright Scholar) in 1995 and at Harvard University Urban Planning Department in 1996. He was a lecturer at Damascus University, 1997–9 and Visiting Professor, Harvard University in spring 1999. He was Director General of Antiquities and Museums, Syria, from 2000 to 2002. He speaks Arabic, French and English.
, Zena TakieddineZena Takieddine

Zena Takieddine is a researcher of Arab history and Islamic art. She received her BA in history (with distinction) from the American University of Beirut, and her MA in art and archaeology (with distinction) from the School of Oriental and African Studies in London. She has a diploma in art and antique connoisseurship from Sotheby's, London. Her fields of interest include pre-Islamic Arabian epigraphy and the development of the Arabic script, early Islamic art and architecture, Arab miniature painting, the study of intercultural influences between Islamic civilisation and the Christian West during the medieval period, and post-colonial methodology in the study of history and identity.
, Samer Abd al-Ghafour
Édition: Mandi Gomez
Traduction par: Jacques Bosser (de l'anglais).
Édition: Margot Cortez

N° de travail MWNF : SY 01

RELATED CONTENT

Related monuments

 Artistic Introduction

 Timeline for this item

Islamic Dynasties / Period

Ayyoubides

Zenguides

Mamelouks


On display in


Download

As PDF (including images) As Word (text only)